Sur l’Avenue Blonden à Liège, deux petits tunnels routiers existants – le ‘Blonden’ et le ‘Paradis’ – viennent d’être réunis pour former un seul tunnel de grande longueur. Le nouveau tunnel à sens unique, baptisé ‘Blonden’, fait quelque 500 mètres de long. Contrairement au tunnel sous le Quai Mativa, rénové il y a quelques années, celui-ci est entièrement éclairé à l’aide de BB Lightpipe économes en énergie, livrées par la firme Techno Specials de Gand.

Il s’agit déjà du septième projet de tunnel routier entrepris dans la Cité Ardente par le Service Public de Wallonie (SPW). Le projet ‘Blonden’, réalisé par l’association momentanée Yvan Paque-VSE, a été réceptionné fin juin 2015. Contrairement au projet du Quai Mativa – pourvu de deux accès et d’une sortie – le ‘Blonden’ n’a qu’un seul accès et une seule sortie. Le trafic emprunte deux bandes de circulation, en sens unique sur l’Avenue Blonden. Avant d’entrer dans le nouveau tunnel, les deux bandes en deviennent néanmoins une seule. A la sortie, les véhicules débouchent sur le Quai de la Meuse.

L’éclairage LED dans l’ensemble du tunnel Blonden est une première

L’intérieur du petit tunnel Blonden existant a été complètement dépouillé : les câblages, l’éclairage public, les ventilateurs et les détecteurs ont tous été enlevés. Les parois, salies par la poussière et les gaz, ont été nettoyées au jet à haute pression. De nouveaux ventilateurs ‘jet-booster’, de fabrication suédoise, ont été installés. Surpuissants, ils fournissent une augmentation du rendement électrique de 20 pourcent. “Comme ce tronçon de tunnel ne fait que 4,40 mètres de haut, nous étions obligés de fixer les BB Lightpipe au deux parois latérales. Cela doit éviter les dommages causés par les poids-lourds aux armatures d’éclairage lorsque celles-ci sont fixées au plafond. Pour la toute première fois dans notre pays, un tunnel routier est intégralement pourvu d’éclairages LED. En plus de l’éclairage de base, on a prévu trois niveaux d’éclairage distincts. Plus il fait clair à l’extérieur, plus le niveau d’éclairage dans le tunnel augmente, et ceci sous la commande d’un système DALI”, nous explique Rudi Noel, ingénieur et fonctionnaire dirigeant au SPW.

Nouvelles normes anti-incendie : système porte-câbles obligatoire

Le tronçon de tunnel supplémentaire, creusé pour l’occasion, a une hauteur de 5,40 mètres et permet le montage des BB Lightpipe à l’endroit normalement prévu : au plafond, dans l’axe de la bande de circulation. Ce tronçon n’est pourvu que de l’éclairage LED de base. Sur toute sa longueur, le nouveau tunnel a été équipé d’un système porte-câbles galvanisé de marque Nidal, en plus des BB Lightpipe bien sûr. Cet équipement a été imposé par les nouvelles normes de sécurité anti-incendie de la Région Wallonne.

Un sixième niveau d’éclairage

Le tunnel du Quai Mativa était encore éclairé par des lampes à décharge gazeuse mais ce n’est plus le cas ici : l’éclairage LED règne en maître. En plus des cinq niveaux d’éclairage usuels, on en a même prévu un sixième – voir plus loin. Il y a tout d’abord ce que l’on appelle un ‘éclairage de base nocturne’, atténuable jusqu’à 80 pourcent. Le deuxième niveau est connu sous l’appellation ‘éclairage diurne’ : dès que l’éclairage extérieur atteint un certain seuil, les BB Lightpipe éclairent à 65 pourcent. On distingue encore les niveaux additionnels ‘sombre’, ‘clair’ et ‘ensoleillé’. L’ingénieur. Rudi Noël du SPW a même mis en place un sixième niveau d’éclairage, appelé ‘très sombre’. “En effet, le niveau ‘sombre’ nous paraissait encore trop clair dans beaucoup de cas. C’est surtout en hiver que le niveau ‘très sombre’ s’avèrera utile, tout en permettant des économies d’énergie en surplus. Le nouvel éclairage à six graduations, spécialement mis au point pour ce projet, prouve son utilité lorsqu’on entre dans le tunnel en voiture. Plus il fait clair à l’extérieur, plus l’éclairage doit être puissant à l’entrée du tunnel pour éviter le ‘trou noir’, phénomène bien connu des automobilistes.” L’effet anti-éblouissement des BB Lightpipe fonctionne de la même façon que dans le tunnel du Quai Mativa.

Un tunnel routier n’est pas l’autre

Les travaux de l’Avenue Blonden ont commencé fin février et ont duré quatre mois environ. “Le tunnel du Quai Mativa était un projet de rénovation, ce qui impliquait que le trajet routier existant devait être rouvert à la circulation dans les meilleurs délais. Ici, il s’agit au contraire d’un tout nouveau tunnel, du moins sur un tronçon de longueur conséquente. Plusieurs entrepreneurs ont pu opérer en parallèle soit en ‘rénovation’, soit en ‘construction neuve’. Il nous est nettement plus facile de travailler dans un tunnel fermé pour cause de rénovation. Plus particulièrement parce que des ‘points de référence’ sont déjà prévus sur les bandes de roulement. Et la hauteur exacte du tunnel est également connue, une condition préalable importante pour un montage et un réglage corrects des BB Lightpipe. Mais, dans le cas du nouveau tunnel ‘Blonden’, il a fallu calculer la hauteur de montage correcte à l’avance, sur plan. Lors de l’exécution, nous avons dû, dans certains cas, prendre comme point de départ pour les calculs la couche de pré-tarmac (provisoire et plus basse) et, dans d’autres cas, les parois du tunnel. Une autre différence par rapport au Quai Mativa est le nouveau dispositif d’éclairage pour évacuation de secours qu’on a dû installer sur toute la longueur du tunnel en construction”, explique encore Francis Callut, responsable de projet et Senior Project Manager chez VSE.

Réception du chantier

La dernière phase de finition du nouveau tunnel routier fut l’essai et le réglage des BB Lightpipe, en fin d’après-midi et en soirée. Francis Callut : “Tous les niveaux d’éclairage durent être validés. Et pour un résultat optimal il a fallu allumer tous les BB Lightpipe, en phases successives néanmoins. Tout d’abord, un gabarit spécial nous a permis de rapporter les différents points de mesure sur le revêtement routier définitif. Ensuite, et sur toute la longueur du tunnel, les mesures faites en ces points-là nous ont montré s’il fallait ajuster, ou non, l’éclairage. Si, par exemple, un niveau de 6 candela/m² avait été calculé à l’avance, il nous fallait régler l’éclairage pour atteindre l’intensité requise. Nous avons systématiquement contrôlé si les calculs de l’étude préliminaire se vérifiaient sur site. Aux endroits où cela n’était pas le cas, nous avons réajusté les niveaux d’éclairage.”

  • Comme le tronçon rénové du tunnel ne fait que 4,40 mètres de haut, nous étions obligés de fixer les BB Lightpipe au deux parois latérales.
  • Dans le cas du ‘Blonden’, la hauteur exacte du tunnel a dû être calculée à l’avance, une condition préalable importante pour un montage et un réglage corrects des BB Lightpipe.
  • C’est surtout en hiver que le niveau ‘très sombre’ s’avèrera utile, tout en permettant des économies d’énergie en surplus.
  • Le nouveau tunnel ‘Blonden’ à sens de circulation unique a une longueur de 500 mètres environ.